Le RDV Tech #129 – Technologies portables

lerendezvoustech_129 - Technologies portables

Au programme :

  • La portabilité pour Android et iOS
  • Les interviews d’Edward Snowden et leurs enseignements
  • La suites des affaires SFR et Nakamoto

Et le reste…

Pour soutenir l’émission, rendez-vous sur http://patreon.com/RDVTech

Liens de l’épisode :

Plus d’infos sur l’épisode :

Vous pouvez télécharger le fichier MP3, et vous abonner par iTunes ou en RSS.

Commentaires

  1. Merci pour l’émission,

    Concernant les montres, j’ai assisté au Meetup IoT #3 dans lequel des Français présentaient leur montre connectée COGITO dont le design rond était très important. (Avec une autonomie d’un an)
    http://www.meetup.com/Internet-of-Things-Paris/events/142988462/

    Bon concernant la montre de Android j’attends de voir … beaucoup trop de marketing pour le moment :-)

  2. Concernant la santé, il faut garder en tête que c’est un sujet TRES compliqué aux US et en France. Un sujet qui impose plein de normes et problèmes. Il est presque impossible de toucher au carnet de santé (Faut en parler à Johan Cohen de NipTech qui maîtrise le sujet).

    Voir aussi les problèmes qu’on eu les gens de 23AndMe

    (Je ne retrouve plus le liens) il y a quelques mois il me semble que Jean Michel Billaut parlait de fracture numérique à cause de ce principe de précaution qui ferait qu’aux US il y aurait des technologies de santé dont l’Europe ne bénéficierai pas.

  3. Autant la participation d’Alexandre au debut, c’etait prometeur, mais ensuite, avec Cedric, c’est devenu completement anecdotique.
    Au final j’espere qu’Alex a apprecie le fauteuil d’orchestre pour ne pas participer.

    Je pense que le principe est bon, mais la mise en oeuvre est en partie a revoir…

    • Bonsoir WilnocK,
      1/ C’était très appréciable et j’ai passé un vrai bon moment.
      2/ Ca me confirme dans le fait qu’animer un podcast c’est vraiment un métier, que Patrick et ses (vrais) invités sont vraiment méritants (maitrise des sujets, parler au bon moment sans couper la parole…) et que j’ai bien fait de participer au Patreon.

      • Je te trouve dur WilnocK ; moi j’ai trouvé les interventions d’Alexandre pertinentes et bienvenues au contraire. Et franchement je ne dis pas ça parce qu’il est soutien de l’émission : arriver comme ça au milieu d’une émission est très dur (surtout avec Cédric Ingrand!), et je n’aurai aucun problème à dire avec amusement qu’il était intimidé… Franchement, pour les intervenants du Patreon, je m’attends à moitié à ce qu’ils restent un peu dans leur coin. Mais là au contraire, je l’ai trouvé plutôt à l’aise et « on point ». Un bonne surprise !

  4. Pour les montres connectés, j’avais écrit un billet sur le sujet: http://blog.developpez.com/ducodeetdulibre/p12129/non-classe/la-mode-des-smart-montre
    Pour résumer:
    - bonne autonomie
    - discrete
    - pas un écran full tactile, juste une zone de notification
    - possibilité de paramétrer pour filtrer les notifications de la montre*

    * L’idée serait que la montre soit une sorte de notification forte, par exemple, j’écris de temps en temps pour un magazine papier, et je veux être notifié « fortement » lorsque le redacteur en chef m’envoie un email ;)
    On peut imaginer la même chose pour d’autres types d’evenement important, comma la mise à disposition du nouvel épisode du rdvTech :)
    Idem pour les appels: elle ne sonnerait que pour certaines personnes ;)

    L’idée serait que la montre ne soit pas qu’un écran déporté du téléphone

    Quand je vous entend parler de confidentialité des emails vs cartes postales, ça me fait penser à 2 choses:
    - il a été évoqué à plusieurs reprises l’idée « originale » d’utiliser des timbres electroniques (ce qui annulerait les spams)
    - pour la confidentialité, on parle souvent de chiffrer ses mails pour non seulement garantir la confidentialité du mail, mais également en confirmer sa provenance

    Pour rappel, actuellement, on peut envoyer un email en provenance de n’importe quel email: il n’y a pas de verification de l’adresse emetteur: un simple script php peut vous envoyer un email en provenance de bill Gates ou autre :)

    Pour l’histoire de l’indexation des emails, il y a un raccourci un peu trop rapide: il faut différencier, le fait d’avoir des processus d’indexation de la donnée, du fait que Microsoft ou autre fournisseur de messagerie ait la possibilité d’aller chercher l’information ;)
    Faites le parallèle avec les cartes bancaires: amazon and co les stoquent et nous permettent de les afficher/utiliser, il y a même un mécanisme d’alerte quand une carte arrive à expiration. En revanche on s’indignerai si ils s’amusaient à chercher des cartes bleus sur l’ensemble des comptes :(

    • > il a été évoqué à plusieurs reprises l’idée « originale » d’utiliser des timbres electroniques (ce qui annulerait les spams)

      Je me souviens que Microsoft avait proposé l’idée il y a 10 ou 15 ans, à un tarif très bas… et ils s’étaient bien sûr faits insulter par la terre entière. :)

      > Pour l’histoire de l’indexation des emails, il y a un raccourci un peu trop rapide: il faut différencier, le fait d’avoir des processus d’indexation de la donnée,

      Quand on parle de chiffrement « end to end » (point à point?) on ne peut pas faire la différence : si ton email est vraiment chiffré, personne ne peut y accéder, point barre (y compris les robots d’indexation). S’il ne l’est pas (ce que tu décris est ce que Google a mis en place il y a une semaine), et bien le prestataire peut lire tes mails, et s’il le peut, alors une agence de surveillance peut le lui demander et le lire aussi. C’est là qu’est le problème…

      Mais disons que le système que Google a mis en place est déjà un bon point : ça veut dire que le système PRISM qui regarde les communications « en clair » sur le net ne fonctionne plus (ou en tous cas plus pour ces mails là), et que ceux qui veulent lire ces mails doivent au moins faire la demande au prestataire de service… C’est déjà ça, on va dire.

      • Pour l’histoire du timbre, je comprends qu’ils se soient fait « incendier » ;)
        Il y a une vrai reflexion à faire sur les mails, actuellement comme je le disais plus haut: n’importe qui peut envoyer un email en provenance de n’importe qui d’autre, c’est comme un lettre physique: on ecrit ce que l’on veut au dos (expediteur)

        IL faudrait 3 choses:
        - 1 pouvoir identifier la personne qui envoi le mail (avec les certificats)
        - 2. obliger à passer par un serveur smtp (envoi d’email) certifié avec authentification login/pass
        - 3. mettre en place un compteur /forfait d’emails mensuel/quotidien
        Un utilisateur lambda ne doit pas envoyer plus de 50 mails par jours…
        Ce système permettrai non seulement de valider l’expediteur/destinataire et éviter le phishing (pas possible d’envoyer un mail de votre banque ou de bill gates)
        mais également d’eviter les envois de spams, les publicitaires et autres sociétés nécessitant l’envoi massif paierai un forfait, ou ferai une demande d’autorisation…

        Rien qu’en mettant en place la solution 2, on pourrait déjà valider le point 1 ;) et les messageries afficheraient différement les mails authentifiés vs les autres :)
        Solution légère à mettre en place (déjà possible sur les serveurs smtp) et compatible également avec les client mails :)

  5. Hello,

    Si on passe les problèmes juridiques de HealthBook abordés plus haut (et qui sont bien réels), je pense qu’il y a une distinction à faire sur les objectifs d’Apple à court & moyen terme VS long terme :
    - A court & moyen terme : on va pouvoir stocker les données santé & fitness basiques pour « tout le monde », rien de bien transcendant, MAIS surtout les données santé captés par les multiples devices de patients atteints de maladie chronique (outils de contrôle, par exemple glycémique) qui sont de plus en plus connectés..
    - A long terme, je suis convaincu que l’on trackera de plus en plus nos données de santé (système d’alerte, prévention ; assurance) et quand cela passera dans l’usage de « tout le monde », Apple aura été l’un des premiers à proposer un stockage connecté à tous les devices.

    Le plus intelligent dans cette histoire est de proposer un « centre commun » des datas pour tous, à l’heure où la synchronisation entre les datas des différents constructeurs de devices est compliquée (même s’il existe des hébergeurs agréés qui tentent de créer cela). Il manque un socle commun, et cela pourrait être HealthBook (ou autre application similaire pour Google).

    • +1 Centraliser les données de Santé ce serait bien mais « légalement » ça va certainement bloquer.

      Par contre en terme d’engagement, c’est clair
      - qu’aujourd’hui dire au gens « on prend vos données de santé » c’est pas très sexy
      - mais demain Google & co diront comme 23AndMe: « on prends vos données et en échange on vous dit quand et comment vous serez malade » (prédictif) les gens vont signer tout de suite ^^

      • C’est très intéressant tout ça, et ça va certainement poser des problèmes de ce type… Mais c’est le propre de ces nouvelles technologies « disruptives » que de créer des chocs sociaux et administratifs qui nécessitent ensuite de réexaminer nos lois pour s’assurer qu’elles sont adaptées, n’est-ce pas ? :)

  6. Popo :

    Vestimentaire + tech = Vestimentech ?

    Bon, j’écoute la suite.

    Merci.

  7. À la place de « technologies portables », j’opterais pour « technologies portées » pour souligner le fait que ce sont des objets que l’on porte sur nous lorsqu’on les utilise.

    • Très intéressante cette suggestion, on en parle dans AppLoad ! :)

    • Bravo Joe, c’est très bien trouvé, autant « Technologies portables » ça fait penser à des téléphones mobiles ou des ultraportables et pas du tout à du « wearable », autant « Technologies portées » c’est très explicite.
      Je propose que Patrick le soumette de suite à l’Académie française avant qu’ils nous pondent un truc improbable !
      http://www.academie-francaise.fr/contact

      • Très bonne suggestion ; je viens d’envoyer le message suivant à l’Académie Française. :)

        ———————————————–

        Bonjour,

        Je voudrais proposer une traduction pour le terme « wearable computing », qui commence à être utilisé dans les milieux technophiles anglophones et en France : « technologie portée ».

        Le terme anglais désigne a une portée relativement large, que ne couvre pas les mots comme « informatique vestimentaire » ou « prêt à porter technologique ». En effet, il regroupe des appareils comme les montres connectées ou les petits assistants de sport que l’on accroche à ses vêtement sou que l’on met dans sa poche, mais aussi les lunettes connectées comme les Google Glass.
        Pour couvrir toutes ces catégories, la communauté de l’émission « Le Rendez-vous Tech » (accessible ici : http://frenchspin.com/category/le-rdv-tech/) a collaboré très assidument pour trouver ce terme de « technologie portée », s’assurant qu’il pouvait faire référence à tous les différents objets concernés.

        Je vous remercie de votre attention, et j’espère que vous prendrez en considération cette proposition.

        Cordialement,

      • Haha, excellent ! Est-ce que je serai bientôt à l’origine d’un mot du dictionnaire français ? Ce serait cool ! :)

  8. Pierre JUDE dit:

    Concernant la mesure de la glycémie ( sucre dans le sang) , des lentilles oculaires sont en cours de développement qui mesureraient le sucre dans les larmes.
    Il me semble que c’est un projet Google.
    Ce projet est une étape importante pour les diabétiques dépendant de l’insuline car cela permettrait d’avoir des pompes insulines automatiques dont la quantité d’insuline injectée serait en rapport avec la glycémie de façon constante

  9. Bonjour à tous,

    Superbe emission, je m’en lasse pas ! Encore une fois merci à toi Patrick de revenir sur la révolution que beaucoup s’accordent à dire comme celle du 21 siècle… Moi j’y crois j’ai pour ainsi dire créer un site en toute modestie que je vous invite à partager http://www.print-my-3d.com !

    Imaginez-vous les perspectives des industriels pouvant mettre à disposition leurs produits en « dématérialisé  » ? Un nouveau marché s’ouvrent et le grand public se verra face à des possibilités infinies de production … Un large choix comme Internet où l’on trouve de tout et beaucoup de n’importe quoi !

    Une révolution aussi importante qu’Internet pour moi car capable du meilleur comme du pire !

  10. Avez-vous les noms des livres sur la NSA mentionnés par Cédric durant le podcast ?

    Merci++ d’avance et merci pour cette belle émission.

Exprimez vous!

*