Lettre ouverte aux éternels mécontents.

10 janvier 2009 par

Nous avons depuis quelques temps des problèmes de lag assez important sur notre jeu préféré. La plupart du temps, quand la bataille prend fin dans la bataille du joug d’hiver en heure « de pointe », c’est tout Norfendre qui se met à tourner au ralenti… Ca dur généralement cinq à dix minutes, c’est parfois supportable (une ou deux secondes de décalage) et parfois injouable (il m’est arrivé d’avoir vingt ou trente secondes de lag un dimanche après-midi. Idem dans le raid de Naxxramas: plus il y a de monde en raid, plus ca devient difficile. La situation varie selon les serveurs, et certains sont plus touchés que d’autres…

Bref, c’est un vrai problème, et Blizzard travaille à une solution.

Alors bien sûr, comme à chaque fois qu’il y a un problème où que ce soit, il y a une armée de gens furieux qui sont prêts à hurler aussi fort qu’ils peuvent et sans discontinuer jusqu’à ce que les choses s’arrangent… C’est de ces personnes (et peut-être même à ces personnes) que j’aimerai parler aujourd’hui.

Le problème de fond est qu’ils ne comprennent souvent pas la complexité du système qui est utilisé pour faire tourner les innombrables serveurs sur lesquels sont basés notre jeu. Je ne vais même pas tenter d’énumérer tous les facteurs qui entrent en ligne de compte quand on touche à cette infrastructure, mais sachez juste que quel que soit le niveau de complexité que vous imaginez, la réalité est sans doute encore plus compliquée. La modification de chaque élément à des conséquences sur une quantité d’autres, et on mêle dans tous cela les parties logicielles, matérielles, structurelles, et même sociales (fréquentation, utilisation…) Ce genre de chose ne se corrige pas en un clic, il ne suffit pas d’ouvrir une boite de dialogue sur un ordinateur et de cliquer « ajouter de la bande passante: oui / non ». Il y a tout un tas de facteurs et de problèmes à identifier, tout un tas de personnes à impliquer, et tout un tas de procédures à préparer, à mettre ne place et à exécuter. Et tout ça prend du temps…
Bref, Wow, c’est compliqué.

Mais le vrai problème dans ces réactions, c’est que les gens ont la mémoire courte. Si vous n’avez pas la patience d’attendre ou de comprendre, essayez au moins de vous souvenir de tout ce qui s’est passé ces dernières années, depuis la sortie du jeu.
Nous avons eu d’énormes problèmes avec Warcraft, que ce soit au niveau du jeu en lui-même, ou au niveau de l’infrastructure réseau. Qui a oublié les queues interminables pour entrer sur un serveur à la sortie du jeu? Tout le monde se souvient des heures passées à attendre l’entrée dans un champs de bataille avant l’arrivée des groupes inter-royaumes. Quelle classe, trop puissante ou trop faible, n’a pas vu sa mécanique modifiée et corrigée au bout d’un moment?
A chaque fois qu’il y a eu un soucis, les processus se sont mis en branle, et les choses ont fini par s’arranger. A chaque fois! On pourrait penser que les septiques auraient finis par être convaincus de la bonne foi du développeur après de si nombreux exemples… Alors bien sur il y a des choix de game design qui ne plaisent pas, mais c’est vraiment un autre problème (et si je vous ne comprenez pas cette diférence je pense que vous pouvez arrêter de lire tout de suite parce qu’il n’y a rien à tirer de cette explication!) Mais je doute que qui que ce soit puisse me citer un problème de structure important qui n’ait pas été résolu par Blizzard.

Ok, je les vois venir d’ici: « Ben ils auraient du prévoir suffisamment de serveurs dès la sortie du jeu! Ces gros porcs capitalistes ont voulu faire des économies de bouts de chandelles, et ce sont les joueurs qui en souffrent! »

… *Patrick plonge sa tête dans ses mains…*

Bon…
Alors d’abord ils n’ont aucun intérêt à voir les joueurs mécontents; au contraire, ils gagnent leurs très nombreux dollars en essayant de nous contenter autant que possible, et jusqu’à preuve du contraire ils y arrivent très bien.
Et ensuite (et j’en reviens à mon argument sur le manque d’information), avant l’arrivée de Wow, un MMO à très grand succès c’était 400.000 joueurs. Très optimiste et basant ses calculs sur le succès de Warcraft III et de la franchise, Blizzard a tablé sur 1.000.000 de joueurs pour Wow, ce qui était déjà exceptionnel. Et ils ont préparé les serveurs en conséquence. Qui pouvait prévoir qu’ils auraient le succès qu’ils ont connu ? Qu’auriez-vous voulu qu’ils fassent ? Qu’ils tablent sur un succès encore plus improbable, et qu’ils se retrouvent avec la moitié des serveurs sur les bras? Allons allons, ce genre d’argument est ridicule. Par contre, ce qu’ils ont fait, c’est qu’ils ont travaillé jour et nuit pour essayer de résoudre ces problèmes, et qu’au bout de quelque temps ils avaient disparu. C’était dans notre intérêt, et, bien sûr, dans le leur aussi.

Et cette situation s’est répétée plusieurs fois depuis la sortie du jeu. Et à chaque fois les gens se sont plains, ont pleuré, crié, insulté… Et à chaque fois les problèmes ont fini par disparaitre. Mais pas en deux jours, et souvent pas en deux semaines, mais au bout du compte les choses ont fini par s’arranger.

Alors comme je le disais plus haut, si vous n’avez ni confiance ni patience, essayez au moins d’avoir un peu de mémoire, voir de bon sens: hier comme aujourd’hui, Blizzard y travaille, et ce genre d’infrastructure ne se corrige pas en un coup de baguete magique…

Voila pour mon petit coup de gueule anti coup de gueule; j’espère que ça en aura convaincu et appaisé certains. Et à ceux qui sont encore furieux malgrès tout: buvez donc une petite camomille le soir avant d’aller dormir, ça détend ! 🙂

Tags: , , ,

91 commentaires sur “Lettre ouverte aux éternels mécontents.”

  1. Eternuvent dit :

    @Patrick
    J’admire ta patience…

    @Galak
    Que Patrick soit un vendu à la cause blizzardienne est une évidence ! Mais c’est tellement évident qu’on ne voit pas sur quoi tu t’appuies pour le dire. Aurais tu des détails croustillants sur des dessous de table payés en montures épiques ? Une photo (même floue) d’un costume de Murloc dans une banque suisse ? Un enregistrement audio de Patrick interviewant Thrall ? Une vidéo de l’unique Mage de WoW ayant un sort de soin ? Plus sérieusement, en parlant de cette façon, tu fais du dps mais tu prends l’aggro et tu n’as pas les épaules assez solides pour jouer au tank…

    @Mop
    J’ai hésité à te répondre et j’avais décidé de ne pas le faire car je trouvais que tu concluais élégamment la conversation. Voyant que les commentaires continuent d’affluer je me permets donc de changer d’avis :P. Je suis d’accord sur le fait que le jeu n’est pas jouable dans ces conditions. Mes quelques incursions à Dalaran ressemblent plus à un album photo en diaporama qu’à de la vidéo. Mais je crois que la façon dont tu t’exprimes est la meilleure : le vrai problème ce n’est pas de savoir si ce lag est normal, mais plutôt la façon de le dire. A mon sens, les commentaires pleurnichards n’ont, quoi qu’on en dise, pas plus d’effet sur Blizzard que les commentaires tel que le tien.

    En fait, il me semble que le sujet de Patrick porte sur la forme et non pas sur le fond.
    Et là je parle en mon nom propre à moi même
    Blizzard merde dans sa gestion du problème.
    L’abonnement ne vaut pas ce prix là dans ces conditions.
    Mais être un « rageux » n’apporte rien de constructif.
    Et si les moyens de pression sur Blizzard sont limités (je comprends qu’arrêter de jouer est pénible, surtout quand les amis continuent), il faut reconnaître que le fait que ce sujet « lag » fleurisse sur tous les sites wowiens, n’apporte rien de bon à Blizzard.

Laisser une réponse